unnamed (1)

Il est temps maintenant de revenir.

Il est temps d'aimer.

La vie m'a rendu au centuple tout ce que je croyais qu'elle m'avait retiré. La vie, plus forte que tout, revenue d'abord lentement, au pas lointain que je n'osais pas identifier, puis au petit trot, légère et rapide comme une brise de printemps, enfin, déboulant dans le tournant au galop, m'emportant dans un nuage de poussière scintillante...La vie en laquelle je n'ai jamais cessé de croire. Est-ce pour cela qu'elle m'est revenue si belle, si entière, si vraie, parce qu'au fond, malgré toute ma souffrance, je n'ai jamais douté d'elle ?

Et c'est avec Lui que je suis revenue cet été dans les terres tant aimées. 

Deauville brillante sous le soleil estival. Les couchers de soleil à couper le souffle. Et toi, toi mon cheval tant aimé, toi que j'ai pas pu monter hélas, à cause de ta blessure...Retrouver ton odeur, ce mélange de cuir sec, de feu chaud, de foin, ton souffle sur mon visage quand je passe ma main dans tes crins. Retrouver ton regard profond, miroir noir, presque bleuté où se perdent mes yeux remplis de larmes soudain.

Tu sais, cheval, je t'aime toi.

J'ai tant de choses à te chuchotter, tant de secrets à te dire. Mais je crois que tu les sais déjà...